Comment goûter l’huile d’olive ?

Voici quelques conseils pris de l’une des publications les plus importantes dédiés à l’univers de l’huile d’olive et des olives: Olio Officina Magazine, édité et dirigé par le professeur Luigi Caricato

Comment procéder. Une fois que vous ouvrez la bouteille, versez une petite quantité d’huile dans un bol en plastique pour la nourriture, les petits pour le café. Sont suffisantes seulement 15 ml d’huile, l’équivalent d’un peu plus d’une cuillère.

La base du verre doit être adhérent à la paume de la main de façon à chauffer l’huile et le porter à la température du corps, environ 28 ° C, afin de libérer et d’exalter les composants aromatiques volatils.

La première phase de la dégustation. Vous tournez l’huile à l’intérieur du verre et, ensuite, vous sentez l’huile avec des respirations lentes et profondes, afin de ne pas fatiguer le sens de l’odora. De cette façon vous sentez immédiatement les caractéristiques distinctives de l’huile , les sensations agréables et désagréables . L’huile de haute qualité a toujours odeurs propre et frais qui se rapportent à l’olive et qui peuvent être perçu  de façon légère, moyenne ou forte . En plus est-il possible de détecter des notes d’artichaut, tomate, herbes, amande, pomme.

Prenez une gorgée d’huile d’olive dans la bouche, 3 ml environ, aspirez l’air d’abord avec une lente et douce succion, ensuite plus vigoureuse au point de pulvériser l’huile dans la bouche, le mettant en contact direct avec les papilles. Par la suite, de manière retronasal, on va diriger l’huile dans la direction du bulbe olfactif .

Laisser reposer la bouche pendant quelques secondes, en déplaçant lentement sa langue contre le palais.

Aspirez à nouveau l’air, en continuant à déplacer la langue contre le palais avec les lèvres entrouvertes.

Si vous n’êtes pas convaincus vous pouvez répéter l’ opération plusieurs fois , en gardant l’huile dans la bouche pendant au moins vingt secondes: de cette manière vous avez la confirmation des sensations perçues. Continuez à remuer la langue contre le palais  et évaluez attentivement les sensations rétro- olfactif que vous recevrez .

Recrachez l’huile qui ne doit pas être ingérée. Si vous faites plusieurs dégustations  nettoyez votre bouche avec un morceau de pomme ou de l’eau potable .

Pour obtenir une approbation complète l’huile doit être caracterisée par des senteurs fraîches et propres, équilibrée et harmonieuse en bouche, agréablement fruitée. L’huile ne doit pas présenter des caractères désagréables tels que les notes de ” chauffage ” (caractéristique de l’huile obtenue d’olives stockées en tas qui ont subi une fermentation), ” prime” (parfum qui rappelle celui du vin ou de vinaigre, en raison d’une fermentation des olives ), ” rance ” (odeur de l’huile ayant subi un processus d’oxydation), ” cuit ” ( à la suite d’ un chauffage excessif ou prolongée au cours du traitement dans le broyeur ).

ICI vous pouvez lire l’article complet.